La Police nationale frappée de plein fouet par la Covid-19

a Covid-19 a déjà fait plus d’une dizaine de victimes dans les rangs de la Police nationale d'Haïti. Plus d’une dizaine d’agents de la PNH dont l’inspecteur général en chef de l’institution policière sont infectés par le coronavirus, a fait savoir au Nouvelliste le porte-parole de l'institution lundi 1er juin. Le commissaire Michel-Ange Louis-Jeune a confié au journal que pas moins de six policiers sont morts à la suite des symptômes s’apparentant au coronavirus…

0
95

Comme la population, les policiers sont exposés à la Covid-19. Il y en a qui sont infectés et qui en meurent. Parmi les policiers tués par le virus, le porte-parole de la PNH a cité à titre d’exemples un agent 4 décédé le week-end écoulé, un inspecteur affecté à l’ED’H. « La semaine dernière, nous avons perdu deux autres agents. Avant leur décès, ils ont tous présenté des symptômes qui s’apparentent à la Covid-19. Mais on attend des autorités sanitaires la confirmation », a affirmé Michel-Ange Louis-Jeune dans une interview accordée lundi au Nouvelliste.
« De tous rangs et de tous grades au sein de la Police nationale, nous avons plus d’une dizaine de policiers infectés par le coronavirus et environ six policiers décédés des symptômes qui s’apparentent à la Covid-19 », a-t-il dit, précisant que ces chiffres peuvent évoluer.
Le porte-parole de la PNH est en mesure de confirmer officiellement que l’inspecteur général en chef de la PNH, le numéro 2 de l’institution policière, est testé positif à la Covid-19. Mais Michel-Ange Louis-Jeune a indiqué qu’il ne peut pas confirmer si le directeur général de la PNH et son chef de cabinet sont eux aussi testés positifs au coronavirus, contrairement aux informations qui circulaient la semaine dernière sur les réseaux sociaux et aussi relayés par des médias traditionnels à cet effet. Selon l’officier de police, il revient aux concernés et à leur médecin de confirmer cette information.
S’agissant des dispositions prises pour protéger les policiers, Michel-Ange Louis-Jeune a fait savoir que de l’eau, du savon, du chlore sont distribués dans les commissariats pour encourager le lavage des mains. Les policiers sont priés de respecter les gestes barrières et la distance physique.
Selon le communiqué en date du 31 mai, les autorités sanitaires affirment avoir enregistré le 30 mai dernier 259 nouveaux cas de coronavirus et 3 nouveaux décès. Puis 102 nouveaux cas et un décès le lendemain. Ce qui porte à 2 226 personnes testées positives et, 45 décès et 22 patients déclarés guéris depuis la découverte du virus dans le pays le 19 mars dernier. Il faut souligner que sur les 2 226 cas enregistrés, 1 809 sont dans le département de l’Ouest. Les autres 417 sont enregistrés dans les neuf autres départements du pays.
Le directeur de la DCPR, le commissaire Carmel Florent, décédé suite à un malaise
Le porte-parole de la PNH ne peut pas encore confirmer si le commissaire Carmel Florent est décédé de la Covid-19. Toutefois, Michel-Ange Louis-Jeune a confié au Nouvelliste que l’officier de police a été admis à l’hôpital à la suite d’un malaise et est décédé tôt dans la matinée du lundi matin 1er juin. « Il était diabétique et souffrait aussi de l’hypertension artérielle. Mais je ne suis pas encore en mesure de dire si c’est la Covid-19 qui avait compliqué sa situation », a-t-il expliqué.
Le commissaire principal a souligné que des prélèvements ont été effectués sur le corps du directeur central de la police routière pour des tests post-mortem.
Carmel Florent est un ancien officier des ex-Forces armées d’Haïti (FAd’H). Après la démobilisation de l’armée, il a intégré les rangs de la Police nationale. « Il était un rude travailleur. Il a passé la majorité de sa carrière à la DCPR. Il avait dirigé aussi l’unité spécialisée BIM [Brigade d’intervention motorisée] avant de prendre la tête de la DCPR jusqu’à sa mort. Il était au travail le plus tôt possible pour laisser le plus tard possible », a loué Michel-Ange Louis-Jeune, qui avait travaillé pendant un an sous les ordres de Carmel Florent à la DCPR.
Originaire de Thomonde, Carmel Florent est mort à 56 ans. « Il était un passionné de motocyclette. C’est quelqu’un qui était très sage et respectueux des droits humains », a ajouté le porte-parole de la PNH, ancien responsable du bureau des accidents à la DCPR.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here